Apprendre à OSER ÊTRE SOI-MÊME et lâcher la peur du jugement !

Une démarche libératrice, un chemin de conscience à proposer aussi aux enfants et adolescents pour leur épargner du temps en souffrance…

Lorsque nous sommes né, nous faisions « un » notre environnement. Pas de « Je », pas de « Tu » …Pas la conscience d’un MOI séparé du reste.
Mais vient le moment où nous avons pris conscience de ce MOI…d’un « MOI » séparé des autres et unique. Et nous avons compris que nous existions en nous regardant dans le miroir du regard de l’Autre !

C’est une étape essentielle dans notre déploiement…C’est le moment où nous avons commencé à dire «  JE » et à donner à ce « JE » une contenance !

Complètement dépendant de l’extérieur pour notre survie, soutenu par notre besoin de sécurité nous avons grandi en essayant de répondre aux attentes de notre environnement pour obtenir de l’approbation, de l’amour, de l’attention et surtout la reconnaissance de notre droit d’exister, en tant qu’être unique.

Pour se construire, notre « EGO » ou «  petit Je » s’est identifié à tout ce qui lui a semblé lui donner une contenance, une existence, une identité propre. Qu’est-ce qui me distingue des autres et fait de moi un être aimable et acceptable ?

C’est un processus d’individualisation normal : Qui suis-je ? en quoi suis-je différent des autres ? comment est-ce que je sais que j’existe ? comment obtenir cette confirmation  des AUTRES qui me le renvoient ?

En parallèle, nous avons construit des stratégies de survie pour éviter les menaces terribles qui nous guettent durant toute notre enfance : les punitions, le rejet, causer de la déception, le jugement, l’abandon…

La peur au ventre, nous construisons pièce par pièce, un personnage qui « tient la route », avec la peur permanente de décevoir, d’être rejeté, de ne pas être aimé, d’être jugé, d’être seul, de ne pas sortir du lot, de ne pas exister.
Nous intégrons que le droit à l’existence, cela se mérite et que ce n’est pas gagné !

Selon le degré de sécurité intérieure que nous avons réussi à construire concernant ce Moi et sa valeur, son droit à l’existence et à l‘amour, nous allons cohabiter avec des peurs plus ou moins paralysantes et construire une « ZONE DE CONFORT » qui nous est propre, dans laquelle nous nous réfugions pour nous mettre à l’abri des menaces…

Derrière « JE » suis…nous mettons de définitions, des étiquettes qui nous enferment, nous restreignent mais nous sécurisent : Je suis gentil, je suis généreux, je suis bon dans…mais aussi : je suis incapable de…, je suis nul, je suis moche, je suis…

Qui suis-je vraiment ? de quoi suis-je capable ?

Cette « zone de confort » devient alors nous bocal : nous sommes figés par ces étiquettes et perdons l’audace de nous explorer, de nous découvrir et de nous réinventer !

Pour que nous puissions rester vivant, cette zone de confort doit être évolutive, en mouvement et s’élargir au gré de nos expérimentations !

L’inertie nous tue à petit feu…car la vie, c’est le mouvement !
Si la peur domine notre expérience, notre « personnage », ce « Je » auquel nous nous identifions, se rigidifie : nous répétons alors sans cesse les mêmes schémas de pensées et de comportement et de réaction. Nous finissons par croire que nous sommes vraiment CELA.

Nous devons pour cela, apprendre à nous sécuriser intérieurement…à nous offrir cet amour inconditionnel et cet accueil que nous avons tant cherché à l’extérieur. Et réaliser que notre véritable nature, c’est l’amour…

Et à nous offrir la possibilité de continuer à nous explorer, à accepter les propositions de la vie pour découvrir nos ressources, notre richesse intérieure infinie et ouvrir le champ des possibles !

L’Univers du Possible aide les adultes et les jeunes dans cette démarche au cœur de soi…pour apprendre à se libérer de la peur qui induit un besoin illusoire de contrôle et à accueillir le présent, pour devenir capable de contrôler son mental, d’ouvrir son cœur, d’accueillir son ressenti et sa spontanéité.

4 stages pour vous permettre cette transformation en profondeur !

Voir toutes les dates

Partagez avec vos proches ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *