Comment aider les ados à construire une meilleure estime de soi?

Estime de soi et confiance en soi à l’adolescence

L’adolescence est une période essentielle en ce qui concerne le développement et la consolidation de l’estime de soi car c’est le moment de forger sa propre identité et de l’intérioriser pour la rendre solide et oser l’affirmer.
Pour cela, le jeune doit avant tout apprendre à se connaître lui-même (ses qualités, ses atouts, ses faiblesses et ses forces) avant de se reconnaître, c’est-à-dire de parvenir à bien juger ce qu’il découvre en lui pour construire son estime de lui.

L’estime de soi s’appuie avant tout sur le sentiment de l’identité personnelle. C’est la connaissance de soi et la capacité de créer un espace sécurisé à l’intérieur de lui, qui rendra l’adolescent capable de s’affirmer, de se projeter dans l’avenir et de faire des choix de vie en accord avec qui il est vraiment.

Or, l’adolescence est une période bouleversée durant laquelle les adolescents sont bombardés par des influences à la fois internes et externes : ils se retrouvent dans une position de grande vulnérabilité et font face à des angoisses plus ou moins conscientes.

Oui mais qu’est-ce que l’estime de soi? Pour mieux comprendre…

Chaque individu se fait une idée à propos de lui-même. Cette image de soi, se construit au fil du temps et continue à évoluer encore à l’âge adulte.

L’enfant se construit dans le lien : il prend connaissance de son existence dans le regard que portent sur lui les personnes qui sont importantes dans sa vie: ses parents, ses grands-parents, ses enseignants, ses amis, …

Son égo (identité) va se construire en se servant des paroles et gestes que ces personnes lui adressent pour se connaître lui-même. L’enfant va petit à petit s’identifier à ce qu’on lui renvoie de lui tout en essayant de « travailler » sa personnalité pour se rendre conforme à ce qu’il pressent acceptable et aimable

N’oublions pas que chaque individu grandit avec le besoin d’être reconnu comme une identité unique et acceptable par ses tiers…

A l’adolescence, ce sont les amis (le groupe) qui deviennent le miroir dans lequel il ou elle se regarde.

A l’âge adulte, notre image de nous évolue encore : un jugement favorable des autres nous rassure et confirme l’image que nous avons de nous-même. À d’autres moments, une simple critique nous blesse et nous fait douter de nous et de notre valeur.

L’estime de soi est la valeur qu’on s’attribue dans les différents aspects de la vie. Nous pouvons avoir une bonne opinion de nous-même dans un domaine de compétence particulier et une mauvaise estime de nous dans un autre domaine de notre vie.

Pour s’aimer et s’accepter, chaque individu doit s’attribuer une valeur personnelle intrinsèque et globalement positive.

L’adolescent, pour se construire une identité, passe beaucoup de temps à se comparer et cherche des modèles auxquels s’identifier… Il adopte souvent un regard critique sur lui-même et nourrit un dialogue intérieur plein d’auto-jugements positifs ou négatifs.

C’est par la qualité des pensées qu’il entretient sur lui-même qu’un ado peut nourrir son estime de soi ou, au contraire, la dévaloriser.

En tant que parent, nous avons la lourde responsabilité d’aider les adolescents à développer une bonne estime de soi.

Quels sont les signes qui permettent de reconnaître que votre adolescent a une faible estime de soi ?

 

  1. Un manque de confiance général en sa valeur et ses capacités.
  2. Un sens de la perfection exagéré – hyper exigence.
  3. Un vécu très douloureux de l’échec.
  4. Une mauvaise image de soi : il se compare aux autres.
  5. Isolement et/ou difficulté à créer et nourrir des relations stables.
  6. Difficulté à s’affirmer, donner son opinion.
  7. Difficulté à dire non, mettre ses limites.
  8. Peur du changement et un besoin d’être rassuré en permanence.
  9. La dépression, la déprime, le découragement.
  10. Un besoin de contrôle excessif.
  11. Difficulté à ressentir, accepter et nommer ses émotions.
  12. Influençabilité.
  13. le manque de persévérance et découragement rapide.
  14. Une peur excessive du jugement et de décevoir.
  15. Des comportements de provocation et d’auto-sabotage.
  16. Addictions et recherche de paradis artificiels.
  17. Une grande difficulté à se projeter dans l’avenir.
  18. Une extrême susceptibilité.
  19. Des comportements coléreux, agressifs et destructeurs.

Pour les parents :

Quelques pistes pour les aider à construire une bonne estime de soi :

  • Osez montrer vos fragilités et vos failles pour l’aider à accueillir les siennes.
  • L’aider à conscientiser ses qualités, ses forces et ses particularités.
  • Mettre en valeur ses différences pour l’aider à en faire des forces.
  • Minimiser les échecs et l’aider à les considérer comme des clés pour améliorer son apprentissage et ses compétences.
  • Apprenez à communiquer de façon non violente ( CNV) afin de créer un climat de confiance et d’accueil pour d’aider l’ado à mettre des mots sur ses ressentis et ses besoins.
  • Échangez avec humour et en dédramatisant à propos de ses difficultés et ses erreurs.
  • Acceptez qu’il soit en désaccord avec vous, qu’il affirme sa différence tout en créant un cadre ferme et sécurisant.
  • Pensez davantage « efforts » que « résultats ».
  • Offrez-lui l’opportunité de vivre des expériences qui le sortent de sa bulle de confort pour qu’il se confronte à lui-même et apprenne à se connaître et dépasser ses peurs.
  • Favorisez son indépendance, ses initiatives, sa responsabilité.
  • S’il manque à ses devoirs ou ses responsabilités, aidez-le à comprendre les conséquences de ses actes et à adopter des conséquences qui ont du sens pour lui ( pas de punitions stériles).
  • Encouragez sa vie sociale.
  • Faites-lui confiance inconditionnellement (en lui et en sa capacité d’y arriver).

 

Anne Vandezande, psychothérapeute depuis 25 ans et coach en développement personnel, accompagne des jeunes à se connaître mieux, à déployer leur estime d’eux-mêmes, à améliorer leur confiance en soi et à oser être eux-mêmes et affirmer leur identité.

Elle a crée un stage de développement personnel intensif de 4 jours pour permettre aux jeunes de vivre une expérience inoubliable pour déployer leur potentiel !

LE STAGE «  BOOSTE TA VIE » pour les jeunes de 15 à 19 ans aura lieu en Provence du 15 au 18 août 2015.

De façon ludique et à travers des expériences vivantes, nous travaillerons à renforcer les trois piliers interdépendants de l’estime de soi : l’amour de soi, la vision de soi et la confiance en soi.

Découvrez les vidéos et témoignages des jeunes qui ont vécu cette expérience.

En savoir plus sur le stage jeunes Booste ta vie

Partagez avec vos proches ...

7 thoughts on “Comment aider les ados à construire une meilleure estime de soi?

  1. En voyant votre video pour le stage de jeunes de 19 ans, vraiment super le travail que vous faites,………..bravo! C’est ce que j’ai envie d’offrir pour l’anniversaire de mon neveu LEO de Genève.(il aura 19 ans fin juillet 2016) Merci de réserver une place pour lui lors du prochain stage et surtout de m’informer des dates et du lieu et toutes les infos pratiques. Merci.
    J’attends un moment propice pour lui proposer ce “cadeau” car il passe un moment pas facile……
    Merci des infos
    Mon téléphone en Suisse : 032 955 11 05 ou mobile 079 521 93 89 mail moniquefarineg@gmail.com

  2. Merci de m’informer des dates de stages pour jeunes de 19 ans du lieu etc. je suis la tante de Léo de Genève à qui je vai offrir ce stage. J’ai 70 ans et n’ai pas twiter etc. désolée seulement internet avec adresse mail. A bientôt.
    Par contre je peux vous donner le mail de Léo dans l’espoir qu’il l’ouvre….? car il n’a pas de moyen pour y aller et demande autour de lui….aussi pour Facebook, alors ça il y va plus volontiers.
    leo97farine@gmail.com

  3. BONJOUR?
    J’ai une fille de 12 ans, elle traverse une adolescence difficile, j’aimerais bien, avoir plus de conseils pour mieux l’aider,
    merci d’avance
    voici mon email pour me contacter
    besmez@yahoo.fr

  4. Bonjour,

    J’aimerai connaître les prochaines dates de stages ou possibilités de rendez vous pour ma fille, 17 ans en mal être important, merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *