Et si vous changiez de lunettes?

Nos pensées sont comme des lunettes càd le filtre à travers lequel nous voyons la réalité et qui la colore!
Si nous mettons des lunettes vertes, nous verrons la réalité en vert. Le problème, c’est que nous ne savons pas que nous portons des lunettes et nous penserons légitimement que c’est sa couleur!

Et bien entendu, nous prenons toutes nos décisions et adaptons nos actions en fonction de la réalité telle que nous la percevons et non en fonction de ce qu’elle est réellement.

Toutes nos pensées sont le reflet de nos croyances et beaucoup d’entre elles, les plus impactantes, ont été intégrées pendant notre enfance : les étiquettes à propos de qui nous sommes ou ne sommes pas, les croyances limitatives à propos de notre valeur, de nos compétences et possibilités mais aussi , les croyances restrictives à propos de la vie, de l’amour, de la réussite, du couple, des hommes, des femmes et de leurs rôles…

Et à propos de ce qui existe ou pas, de ce qui est bien ou mal, acceptable ou pas, beau ou laid, vrai ou faux…

Ces filtres se sont crées par mimétisme, fidélité aux valeurs éducatives, conditionnement ( je pense comme j’ai appris à penser et je crois ce qu’on m’a dit de croire) ou simplement par l’interprétation des messages que nous avons perçus : nous avons tiré des conclusions inconscientes qui vont devenir vérité pour nous.

Prenons un exemple

Un enfant de 5 ans  pleurniche par ce qu’il a peur. Son père réagit en essayant de faire stopper l’expression de son ressenti et lui dit : arrête de pleurnicher, tu es un grand garçon et un grand garçon est fort et n’a pas peur.
L’enfant qui sent l’agacement de son père et qui a besoin de son amour et de son approbation  va essayer de s’adapter à sa demande et essayer de « ravaler » son émotion pour être accepté et acceptable.
L’interprétation qu’il peut faire à ce moment serait : Pour que mon père m’aime, il faut que je n’aie plus peur OU il faut que je cache si j’ai peur…ou si j’ai des émotions.
Il n’y a qu’un pas pour que cette interprétation se généralise et devienne : Pour qu’ON m’aime, il faut que je ne montre pas mes émotions ou mes peurs…OU exprimer ses émotions n’est pas acceptable.

Cette croyance une fois vérifiée et intégrée aura un impact sur toute la vie de cet homme, tant qu’il verra la réalité à travers ce filtre.

Ces filtres,  à travers lesquels nous voyons la vie et nous voyons nous-mêmes, conditionnent nos choix et nos actions, ils nous enferment souvent dans des schémas répétitifs cohérents et nous empêchent de nous explorer et d’évoluer.

Notre vie est le reflet exact de nos croyances car ce que nous croyons devient vrai !

Le premier pas, le plus difficile est de comprendre que tout ce que nous croyons n’est pas la réalité et de prendre conscience que nous la percevons à travers des filtres que nous pouvons changer.

Comme l’étape ultime de vivre sans lunettes est difficile, nous pouvons apprendre à changer de lunettes en choisissant les verres qui nous conviennent et nous aident à nous déployer.

C’est ainsi que sur notre chemin de conscience, nous explorerons toutes les teintes possibles de verres…pour peut-être enfin, arriver à les enlever !

Et vous, de quel couleur est le filtre de vos lunettes aujourd’hui ? Ce filtre vous permet-il de vous déployer ou vous maintient-il dans des schémas destructeurs ?

Le stage «  le voyage des héros » vous aide à identifier les schémas empoisonnant du passé et à mettre en place une dynamique pour vous en libérer.
Le stage «  Oser sa vie » vous permet de trouver les ressources pour changer de lunettes et transformer vos habitudes néfastes.

Partagez avec vos proches ...

One thought on “Et si vous changiez de lunettes?

  1. J’ai fait Le Voyage des Héros, incroyablement fantastique dont je dois dire je me sers tjrs. Merci la vie, merci Anne merci Alex. Quant à ma couleur de lunettes les 4 accords Toltèques sont une bonne règle de vie pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *