Je suis responsable de ce que je crée dans ma vie

Nous sommes à 100% responsable de ce que nous créons, de ce que nous pensons, de ce que nous ressentons, de ce que nous faisons, de ce que nous disons !
Comment vous sentez-vous  avec cette idée ?

C’est parfois difficile à admettre : il y a bien des moments où nous nous sentons victimes de la vie, des autres, des événements… et nous subissons ce que la vie nous propose avec le sentiment de ne pas choisir et de vivre une injustice.

Or, nous sommes toujours co-créateur de ce qui se passe dans notre vie

Prenons un exemple concret : mon mari décide de me quitter. Je ne suis pas d’accord avec cette décision, je ne l’accepte pas et me sens victime de son choix.

Comment réagir à cette situation ?

Si je ne me sens pas responsable de ce qui se passe, je vais probablement essayer d’agir à l’extérieur :
Lui en vouloir, le punir, le culpabiliser, le manipuler pour qu’il revienne ? …

Ou bien rester identifiée à cette relation pendant des mois, voire des années, en entretenant de la souffrance : si je ne peux accepter une situation, je vais continuer à agir en relation avec le passé que je cultive en moi et ne pourrai pas faire le deuil, ni accueillir le présent et les expériences qu’il me propose !
Il y a alors de fortes chances que je me sabote et que je sabote toutes les relations qui s’ouvrent à moi, que j’entretienne de la colère ou de la tristesse…

La position de victime n’est pas porteuse de déploiement personnel. Pour lâcher prise et utiliser cette expérience comme tremplin d’évolution, je dois accepter ma responsabilité, ce qui m’amène à me poser les questions suivantes :

Comment avec ma façon d’agir et de penser, j’ai participé à créer cette situation dans ma vie ?

Quel enseignement ai-je à tirer ? autrement dit, qu’ai-je à comprendre à propos de mes fonctionnements, de ma manière de penser, de réagir, de ma vision de moi-même et de la vie ?

Quelles lunettes dois-je porter pour apprendre à me positionner différemment pour ne plus attirer les mêmes situations dans ma vie ?

Bien entendu, l’Autre, celui qui actionne nous fait réagir, a lui aussi, 100% de responsabilité concernant ses propres fonctionnements mais je ne peux transformer que mon propre univers intérieur, pas le sien.

Et puis, pour lâcher-prise, je dois aussi apprendre à accepter que le processus même de la vie a une intelligence propre en dehors de mon contrôle, n’en déplaise à mon égo qui a la prétention de tout maîtriser :  la vie me proposera toujours les meilleures conditions, situations et personnes pour m’aider dans mon processus d’évolution !
Quel soulagement  que de l’accepter et de l’intégrer…

Et pour amorcer un vrai cheminement intérieur, j’ai besoin de mettre en lumière les mécanismes  inconscient qui entretiennent la souffrance en moi, de me regarder vraiment en conscience et avec bienveillance… pour devenir créateur d’une réalité alignée avec qui je suis vraiment et vivre ce à quoi mon cœur aspire !

Pour vous aider dans ce processus de cheminement intérieur, l’Univers du Possible vous propose des stages ultra puissant qui vous aident par l’expérience, à vous rencontrer et à changer de lunettes !

 

Les stages qui peuvent vous aider :

Partagez avec vos proches ...

One thought on “Je suis responsable de ce que je crée dans ma vie

  1. Entrer dans “l’Univers du Possible” d’Anne et d’Yves, c’est prendre conscience de l’enchevêtrement inextricable que forment mes fils de trame et de chaîne: comment vivre libre et en lien, à quelle discipline me plier et me rompre pour un art de vivre ouvert à l’improvisation?
    Entrer dans “l’Univers du Possible”, c’est voir notre tendance à tirer sur un fil, celui de l’indépendance à tous crins et de l’improvisation sans règles, puis sur l’autre, celui de la discipline-cilice et de l’addiction à une autorité essentiellement intérieure, c’est voir comment en tirant sur les fils, je m’enchevêtre encore plus dramatiquement. “OK, mais ça, je le sais depuis le temps que je le vis!”, direz-vous.
    Entrer dans “l’Univers du Possible”, c’est arrêter de tirer sur les fils pour les laisser se dénouer au gré des expériences proposées! Je vous souhaite de vivre cette expérimentation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *